Les 10 premiers pas vers le zéro déchet

Les 10 premiers pas vers le zéro déchet

Nous sommes tous conscients qu’il faut réduire la quantité de déchets que nous produisons, afin de préserver l’environnement et protéger les générations futures. Right

Mais entre vous et moi, ce n'est pas si facile que ça à faire. On est pressé, on a des enfants, une job demandant, les minutes sont précieuses et le saran wrap, si facile à utiliser!

Si au fond de vous, vous avez une admiration pour ceux et celles qui décident d’emboîter le pas du zéro déchet et qui réussissent à changer leurs habitudes, ce papier est pour vous.

Commençons par le commencement. Voici 10 trucs (assez) facilement applicables pour vous diriger – lentement, mais surement – vers le zéro déchet.

 

  • Out les ziplocs et autres pellicules plastiques

C’est simple, il faut s’équiper. Avoir de bons plats, résistants, du bon format, qui vous donneront le goût de les choisir. Les pots Masson, comme ils ne sont pas en plastique, restent la meilleure option. Graillez-vous de petits formats pour les noix et fruits séchés en collation,  de moyen pour vos smoothies et cafés et de gros pour vos soupes, salades et restants. Il va s’en dire, exit également les bouteilles de plastique. Investissez dans une gourde réutilisable que vous allez aimer longtemps. Perso, je ne peux plus me passer - mais vraiment plus - de ma gourde BKR. Le grand format fait que je ne la remplie qu’une fois par jour. I love it!

  • Acheter en vrac

Dans la même lignée que l’utilisation de plats réutilisables, on retrouve de plus en plus d’épiceries où l’on peut acheter en vrac, comme l’épicerie bio Vrac & Bocaux. On apporte nos propres contenants, on choisit la quantité de produits désirée et hop, plus de suremballage inutile et plus de gaspillage. Il est également possible d’utiliser d’anciens bocaux ou d’anciens emballages pour y conserver ces achats. Trouvez les bonnes adresses près de chez-vous, ces petits commercent poussent comme des champignons (bios!)

 

  • Éviter l’achat de produits suremballés

Quel fléau, le suremballage inutile… Ça fait mal au cœur! On pense aux fruits ou aux légumes déposés sur des plaquettes en styromousse et retenus par une pellicule plastique, quelle horreur! On pense aussi aux fruits prédécoupés; prenons l’exemple d’un melon prédécoupé, empaqueté dans un pot de plastique polluant. On pourrait plutôt acheter un melon complet dont la pelure sert déjà d’emballage. De plus, cela coûte moins cher à l’achat que la version prédécoupée. Il est si facile de le préparer une fois rendu à la maison et de conserver les restants dans des contenants réutilisables ;-) De plus, faisons l’effort d’en parler à notre épicier quand on trouve qu’un produit est suremballé. Peut-être n’est-il simplement pas au courant des alternatives (donnons-lui le bénéfice du doute!). Vous pouvez aussi faire la révolution avec nous!

 

  • Congeler ce qu’on ne mangera pas

Vous cuisinez en trop grosse quantité? Vous avez peur de perdre ce que vous avez préparé? Congelez-le! Il faut que ça devienne un réflexe, une habitude. Même le fromage peut-être congelé. Les légumes eux seront délicieux dans un potage.

 

  • Faire son propre bouillon

Plutôt que de mettre vos pelures de légumes au compost ou de jeter vos os de poulet, utilisez-les pour faire un bouillon maison. En suivant la recette que vous trouverez sur le blogue Fraîchement pressé, vous verrez à quel point la préparation d’un délicieux bouillon est simple, oh combien meilleur pour la santé et surtout, économique (et ça se congèle!).

 

  • Réutiliser les emballages cadeaux

Cela fait plusieurs années que j’offre tous mes cadeaux dans des sacs-cadeaux plutôt qu’emballés avec du papier d’emballage. Il est beaucoup plus facile de réutiliser un sac qui nous a été offert, simplement décoré avec un peu de papier de soie, également recyclé d’un ancien cadeau.  

Si j’en ai l’occasion, j’essaie plutôt d’offrir une activité (massage, spa), un spectacle ou un repas. Passer du temps de qualité avec un être cher est un cadeau bien plus précieux que tout ce qui est matériel, vous le savez. Les souvenirs n’ont pas de prix!

 

  • Faire ses propres cartes de souhait

Dans la même lignée que les emballages cadeaux, faites vos propres cartes de souhait. Il n’est pas nécessaire d’être un grand artiste. Un dessin de votre enfant ou une photo de votre famille seront bien plus appréciés que n’importe quelle carte achetée en magasin.

 

  • Les fêtes d’enfants

Pour les fêtes d’enfants, je propose toujours aux parents d’offrir à mes (4) enfants un jouet ou un livre qu’ils ont déjà à la maison, mais dont ils ne se servent plus. J’interdis formellement aux parents d’acheter des cadeaux neufs. Mes enfants ne s’en rendent même pas compte et tout le monde est content, surtout Madame Terre!

 

Après celle du pétrole, l’industrie du textile est la plus polluante au monde. Les friperies sont une belle alternative pour les fashionnistas qui souhaitent réduire leur empreinte environnementale. Autre belle option sont les échanges de vêtements entre copines. C’est une façon simple de rafraîchir sa garde-robe, sans rien acheter. Il y a assez de guenilles sur cette planète!

Pour les nouveaux parents, il est très facile de récupérer les vêtements de bébé d'un(e) ami(e). Ça grandit tellement vite, anyways!

 

  • Refuser les pailles dans notre boisson dans les bars ou les restaurants

A-t-on réellement besoin d’une paille dans notre verre? La refuser est une manière simple d’éviter qu’un déchet de plastique de plus se retrouve dans les sites d’enfouissement et pollue la nappe phréatique. Quand on pense qu’en 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans l’océan, on se dit qu’une bouche, ça boit très bien ;-)

 

  • Toujours magasiner avec des sacs réutilisables

N’utilisez pas uniquement vos sacs réutilisables pour votre épicerie, mais également lorsque vous achetez des vêtements, des livres, des produits pharmaceutiques. Pour ne pas oublier, accrochez-les sur votre poignée de porte. Les sacs de plastique, c’est vraiment out!

 

Voilà, ce sont des trucs que nous savons tous. Ce n'est pas sorcier. Suffi maintenant de décider de les appliquer.

Il y aura toujours des jours où ça ne sera pas parfait. Mais dites-vous que c’est mieux que rien. Pour un petit coup de pouce, je vous conseille de consulter le blogue Un Truc Par Jour, qui partage un truc par jour pour d’adopter, petit à petit, une vie sans déchet.

Mélissa Rodriguez

Read more

5 foods, besides meat, to avoid to save the planet

5 foods, besides meat, to avoid to save the planet

Our Tips on How to Reduce Plastic Microparticles in Our Oceans

Our Tips on How to Reduce Plastic Microparticles in Our Oceans

Artist and graphic designer behind RB's designs

Artist and graphic designer behind RB's designs

Comments

Nathalie Tessier October 12 2019

Très bon trucs et faciles à réaliser

All comments are moderated before being published.