Passer au zéro déchet, par quoi on commence?

Passer au zéro déchet, par quoi on commence?

Les gens sont de plus en plus concernés par le poids de leur empreinte écologique. Le compost, l’alimentation bio et locale et les emballages réutilisables sont à la mode.

Pour ceux qui admirent les personnes vivant dans des maisons 100% zéro déchet et qui aimeraient éventuellement les imiter, nous profitons du défi 21 jours sans plastique pour vous présenter le témoignage de Jolyane Morin qui vit maintenant selon le mode de vie zéro déchet.

Jolyane dit avoir toujours été très soucieuse de l’environnement. Sa famille faisait du compost lorsqu’elle était enfant et que sa mère pourrait répondre au qualificatif de « grano », dit-elle en riant.

C’est lorsqu'elle a vu l’entrevue de Béa Johnson à Tout le monde en parle et qu’elle ait lu son livre qu’elle a décidé de changer ses habitudes de vie pour devenir zéro déchet.  

Par quoi on commence lorsqu'on veut devenir zéro déchet?

« On vire fou! » s’exclame Jolyane en riant, « cela peut faire peur lorsqu’on voit tout ce qu’il faut faire, tous les emballages qu’on a à la maison. » C’est pour ça que Jolyane conseille de changer ses habitudes progressivement, une à la fois. Par exemple, lorsqu’elle finissait un produit, elle se demandait par quoi elle pouvait bien le remplacer. Est-ce possible de le faire maison ou de l’acheter en vrac? Finalement, cela lui aura pris deux ans pour devenir presque 100% zéro déchet et pour trouver toutes les alternatives aux produits qu’elle achetait auparavant. Comme elle l’explique : « il faut faire beaucoup d’essais-erreurs avant de trouver les recettes qui nous conviennent pour des produits comme le shampoing ou le gel douche. »

Vrac et Bocaux

Et ses enfants?

Au tout début de la transition, Jolyane affirme elle-même que ses enfants ont connu un certain deuil. Le contenu de leurs boîtes à lunch était différent de ceux de leurs camarades. Par exemple, ils n’avaient pas de yogourts individuels emballés dans leur petit contenant de plastique. L’important, selon Jolyane, est de leur expliquer pourquoi il faut limiter les déchets et plutôt utiliser des emballages réutilisables. Elle leur a fait écouter des documentaires pour que leurs actions deviennent concrètes. De plus, cela lui a permis de faire de nouvelles activités avec ses enfants. Elle leur a créé, par exemple, un calendrier de l’avent maison en utilisant un calendrier réutilisable : « ils trouvaient ça drôle, car il y contenait  beaucoup plus de chocolats que les calendriers commerciaux de leurs amis. » Pour Pâques, ils ont fait leur propre chocolat qu’ils ont coulé dans des moules en forme de lapin. « C’était comme les chocolats du commerce, mais faits maison! »

Quels sont les trucs?

Jolyane affirme : « J’achète le plus possible en vrac ce que je ne peux pas fabriquer moi-même. » Par contre, elle continue d’aller dans les épiceries à grande surface pour les fruits, les légumes, le lait, ainsi que certains produits en conserve. Elle explique : « Je ne veux pas virer folle, je fais quand même certaines concessions, surtout à cause de mes enfants. »

Elle admet aussi qu’en habitant dans une région éloignée des grands centres urbains, c’est moins évident. Elle profite de ses allées et venues dans les grandes villes pour faire des réserves de produits qu’elle trouve moins facilement proche de chez elle.

Comme conseils  pour les personnes qui veulent limiter leurs déchets, voire passer au zéro déchet, elle réitère l’importance d’y aller une étape à la fois, à son rythme. Par exemple, d’acheter des sacs lavables et réutilisables pour ses fruits et ses légumes. Une fois que cette étape est intégrée dans la routine, on peut passer à une seconde étape. Il ne faut également pas hésiter à faire des essais pour trouver les produits de remplacement qui nous conviennent le mieux. Elle affirme qu’internet aide beaucoup.

On retrouve beaucoup de ressources en ligne sur les sites internet, mais aussi sur les groupes de gens zéro déchet qui se développent sur les réseaux sociaux.

Le processus n’est pas simple, il faut faire des concessions. Mais comme le conclut Jolyane : « le résultat en vaut la peine. »

Par Mélissa Rodriguez

Read more

5 trucs zéro déchet à l'épicerie

5 trucs zéro déchet à l'épicerie

Our Tips on How to Reduce Plastic Microparticles in Our Oceans

Our Tips on How to Reduce Plastic Microparticles in Our Oceans

J'ai testé: Comment introduire la méditation dans son quotidien?

J'ai testé: Comment introduire la méditation dans son quotidien?

Comments

Maryse Belley October 12 2019

Wow! Quelle merveilleuse initiative. Je souhaite transformer ma vie et vivre en mode zéro déchet. Je suivrai vos interventions et informations avec joie!

Merci!

Maryse

All comments are moderated before being published.