10 gestes à poser pour une vie plus écoresponsable

On entend parler de virage vert, ici et ailleurs, depuis un bon moment déjà. Maintenant plus que jamais, la prise de conscience ainsi que l'approche envers notre consommation (changer certains comportements ancrés et mieux s’informer sur la provenance des produits) jouent un rôle essentiel dans la préservation de notre précieuse planète.

Mais comment peut-on s’assurer que l’on pose des gestes significatifs, que l’on encourage les commerçants responsables et que l’on se procure des produits et services durables? C’est facile de s’y perde avec tous ce green washing. En effet, les entreprises ciblent leurs efforts marketing en ce sens et il faut savoir s’y retrouver.

Voici 10 grandes actions écoresponsables à intégrer dans son quotidien pour faire une différence. Un geste à la fois, grand ou petit, chacun d’entre-nous peut faire sa part pour préserver l’environnement.


1-Acheter moins & allonger la durée d’usage de ses biens

On le sait tous, ce n’est pas toujours facile de ne pas tomber dans le piège des soldes, encore moins lorsque l’on achète en ligne. Essaie d’y penser à deux fois avant de faire un achat impulsif et de te demander si c'est vraiment nécessaire. L’industrie de la mode (dans les grandes chaînes), est l’une des plus polluantes à l’heure actuelle. Essaie de prendre soin de tes vêtements, en sortant tes quelques talents de couture et en te procurant un savon à lessive doux, bio et sans parfum (à utiliser à petites doses). Si jamais, tu ne portes plus quelques morceaux, n’hésites pas à en faire don à des organismes, tels:

Le Support (de la Société québécoise de la déficience intellectuelle)

Navigue sur les Apps de «magasinage social» comme:

Depop

Upcycli


2-Diminuer sa consommation de viande

L’empreinte écologique laissée par la production commerciale de viande est extrêmement considérable (destruction de forêts telles l’Amazonie, création du gaz comprimé méthane produit par le bétail, etc..). Il est donc conseillé de réduire ta consommation de viande, en variant tes sources de protéines. Par exemple, les aliments d’origine végétale qui sont les meilleures sources de protéines sont les légumineuses (pois chiches ou verts et edamame), les lentilles, le tofu, les haricots, les noix et les graines (citrouille). D’autres idées? Le quinoa, les raisins secs, le chou frisé, les pommes de terre, le brocoli, les asperges et les épinards. L’avocat est aussi une bonne source de protéine, mais malheureusement sa production est bien dommageable sur l’environnement (dommage pour les amoureux de guacamole !). Mais lorsque tu te procures de la viande, essaie d’encourager un producteur bio près de chez toi.


3-Éliminer l’utilisation du plastique à usage unique et le suremballage

De nos jours, les boutiques «zéro déchet» sont presque implantées partout afin que tu puisses consommer davantage des produits en vrac à même tes propres pots Masson. En plus, ça fait tendance dans une cuisine. Et il faut persister à limiter, voire bannir, l’usage des sacs et emballages plastiques. On oublie les lingettes jetables et on utilise que des débarbouillettes bien sûr! Il n’est pas si compliqué de remplacer certains objets à usage unique par ceux à usage multiple. Voici des exemples d’articles plus verts pour t’inspirer, dont certains à fabriquer toi-même (en plus des rasoirs en métal et des serviettes de table en tissu que tu utilises sûrement déjà):

À la maison: Tampons démaquillants en tissu, brosse à dents en bambou, Diva cup, cure-oreilles, mouchoirs en coton bio, pierre ponce, compresses d’allaitement, couches lavables, feuille de cuisson réutilisable, balles de séchage, sac à noix en tissu, pochette à compote, pellicule alimentaire en cire d’abeille, infuseur à thé en métal et dosettes à café réutilisables.

On aime:

Omaiki: en 2007, la compagnie Omaïki est née afin d’offrir une gamme de produits lavables et zéro déchet aux petits et aux plus grands. On aime particulièrement les serviettes d’hygiène féminine de la collection Lotus et les sacs à collation imperméables. 

Dans le sac à dos: Plat de plastique réutilisable (pour les repas à emporter), ensemble d’ustensiles réutilisable, paille en bambou ou en métal, sac d’épicerie en tissu, sac à fruits et légumes en tissu, bouteille d’eau et tasse de transport à café ou thé.

On aime:

Éco & Éco: Entreprise familiale de Montréal qui privilégie les alternatives écologiques aux produits conventionnels: soins corporels (lingettes démaquillantes et mouchoirs), produits d’entretien ménager et literie tricotée localement et faite de textile certifié biologique par QuébecVrai AT 10 006. Essaie leur très populaire luffa plat, qui va même au lave-vaiselle et à la machine à laver.


4-Fabriquer ses propres produits beauté et nettoyants pour la maison

En plus de réduire ton notre empreinte écologique, la création de tes propres produits fait très tendance par les temps qui courent: du dentifrice en passant par le savon pour le corps. Et ils ne sont pas si sorciers à confectionner! La plupart des «potions» nettoyantes tout usage n’ont besoin que des ingrédients suivants: bicarbonate de soude, vinaigre blanc et savon de Castille ou à la glycérine. Ou bien laisse macérer des pelures d’oranges dans 2/3 de vinaigre et 1/3 d’eau pendant 2-3 semaines.

Truc: Réutilise tes contenants de thé en métal ou autre pour en verser ta solution maison de baume à lèvres.

On aime:

Les Trappeuses

Savais-tu que tu peux même récupérer un contenant de déodorant et fabriquer ton propre bâton? 

https://lestrappeus.es/deo-diy-version-ete/

https://lestrappeus.es/deo-diy/

Truc: ne jette pas non plus tes vaporisateurs. Utilise-les pour tes nettoyants à fenêtres ou miroirs. Mélange 50 ml de vinaigre, 50 ml d’alcool à friction, 1 c. à soupe de fécule de maïs, 400 ml d’eau et quelques gouttes d’huile essentielle.

*Mais si le temps te manque, mieux vaut opter pour l’achat de produits nettoyants écolos arborant les logos ÉcoLogo, Écocert ou Green Seal.


5-Faire du troc & réutiliser

As-tu déjà participé à un party d’échanges de vêtements pour joindre l’utile à l’agréable? Faire du troc avec les amis, les voisins ou la famille c’est ludique, tout en réduisant ta consommation. On parle aussi maintenant de consommation collaborative, soit l’économie de partage qui a le potentiel de transformer la manière dont on conçoit les produits et services. En d’autres mots, il s’agit d’utiliser plutôt que de posséder. Cette philosophie n’est pas réservée aux moins nantis, mais à toute personne désirant réduire son empreinte environnementale et s’éloigner des valeurs désuètes d’une société de consommation. Des idées: partager ta cour avec des jardiniers en herbe, ou bien ton espace (on trouve de nombreux sites d’échange de maisons) ou ta voiture. Pourquoi ne pas participer à des échanges de services, de compétences ou d’objets divers en joignant les réseaux existants?

Pour en savoir plus: https://www.protegez-vous.ca/argent/facons-dechanger-des-biens-ou-des-services

Réutiliser tes biens est la voie à privilégier après la réduction à la source. En donnant une deuxième ou troisième vie à tes choses, tu diminues ton impact environnemental de façon notable et aide à la préservation des ressources naturelles comme il n’y a pas de production de nouveaux biens. Aussi, on trouve vraiment de tout dans les friperies et les encans. Pourquoi ne pas décorer ton petit nid de meubles et de décorations d’occasion? Tu économiseras également une petite fortune et créeras une décoration vintage qui te sera unique!

Truc: Nettoie à l’eau chaude de petits pots en verre pour en refaire fondre les bouts de cire de chandelles. Rien ne se perd!


6-Faire son potager & composter

Non seulement pour subvenir davantage à tes besoins, jardiner ton propre espace te permet aussi de réduire le gaspillage d’un récipient de plastique vendu en épicerie et enfin de contrôler la manière de cultiver les aliments que tu consommes. De plus, en jardinant de manière durable (sans pesticides) et en compostant (la plupart de tes déchets devraient être compostables et non recyclables), au-delà de ton implication citoyenne, tu contribues à transformer les perceptions de ce que devrait être la nature.

Pour en savoir plus:

https://m.espacepourlavie.ca/blogue/5-raisons-pour-jardiner-de-facon-ecoresponsable-en-2018

https://espacepourlavie.ca/principes-de-base-du-jardinage-ecologique

https://espacepourlavie.ca/diminuer-le-gaspillage-et-la-pollution-de-leau

https://espacepourlavie.ca/jardiner-sans-pesticides


7-Lutter contre le gaspillage alimentaire

Quoique le gaspillage alimentaire engendre des enjeux environnementaux, sociaux et économiques majeurs, il se passe avant tout dans les foyers (21%). C’est donc la responsabilité de chacun de réduire ses matières résiduelles. On sait, la vie va de plus en plus vite, et il est facile de trop acheter et ainsi moins bien planifier ses repas. L’astuce est de faire l’inventaire de ton frigo avant d’aller à l’épicerie afin déjà de ne pas acheter en double. Et pourquoi ne pas également acheter en plus petite quantité? De plus, en cuisinant davantage, tu risques d’acheter des produits bruts qui nécessitent moins d’emballage, surtout si tu maximises tes achats «zéro déchet».

On aime:

Frigos communautaires: si tu souhaites partager ce que tu penses ne pas utiliser, ou tout simplement par générosité. https://sauvetabouffe.org/boite-a-outils/repertoire-des-frigos-communautaires-du-quebec/

Pour en savoir plus:

Chic Frigo Sans Fric: valorise la cuisine zéro gaspillage alimentaire (ZG) en offrant des solutions santé, pratiques et économiques afin que chacun développe ses réflexes créatifs en cuisine.


8-Marcher & pédaler

Selon le genre de déplacements, essaie de varier tes modes de transport. Tu émettras beaucoup moins de gaz à effet de serre en optant pour tes running shoes ou ton vélo. Ça te fera prendre un bon bol d’air frais par le fait même ! Aussi, l’autobus, le métro ou le covoiturage sont de bonnes options et demeurent moins stressant que de rester pris dans le trafic! Et que dire de prendre le train? Tu auras presque l’impression de partir en voyage! On comprend que c’est plus facile lorsque l’on habite en ville.

Si l’exercice t’intéresse, calcule ton empreinte carbone et compense-la en encourageant des projets écologiques. Au Québec, les organismes suivants sont les références à suivre:

Planetair

Compensation Co2

Le magazine Protégez-vous a consacré son édition de mai 2020 sur la vérité sur les «crédits carbone» et comment réduire ses émissions de GES. Il est actuellement disponible gratuitement.

9-Mieux consommer & acheter local

Si tu décides de te gâter en t’offrant un nouveau vêtement, choisis des morceaux au style intemporel et évites la fast fashion, soit le renouvellement rapide du prêt-à-porter dû au caractère éphémère des tendances. Opte aussi la qualité durable, tu ne le regratteras jamais. Certains produits électroniques par exemple semblent même programmés pour ne plus fonctionner après un court ou moyen laps de temps. On ne le dira jamais assez souvent : Achètes local! Tu contribueras sans aucun doute à l'économie de petites entreprises dans ton coin de pays, mais aussi à la diminution des gaz à effet de serre liés au transport de la marchandise – celle-ci devant aussi être souvent suremballée – provenant des quatre coins du globe. Porte aussi une attention particulière à acheter des marques locales écoresponsables (encourageant le respect de normes socio-environnementales). Si ton portefeuille ne te le permet pas toujours, tente de t’abstenir de te procurer des vêtements en acrylique, nylon ou polyester pour lesquelles la production est très polluante.

On aime:

Bkind: Une marque montréalaise de produits de soins, fondée sur la conscience de soi et le respect de tout ce qui nous entoure (2% de leur revenu sont remis à un organisme de protection des animaux). On aime beaucoup le duo shampoing / revitalisant en barre ainsi que leur dentifrice naturel en pastilles.

Qui dit croissance accélérée des enfants, dit aussi achat de vêtements sur une base régulière. N’hésite pas à jeter un œil à la myriade de bazars sur Facebook. Sinon, connais-tu la mode évolutive? Elle est souvent faite au Québec par des «mamantrepreneures».

Pour en savoir plus: https://signelocal.com/articles/mode-evolutive-me-rend-gaga/



Pourquoi payer plus cher?



10-Nettoyer son coin de pays

Prends part à des initiatives citoyennes et actions collectives de nettoyage des rues et des rivages. Non seulement tu auras l’impression de faire une différence, mais ça risque aussi fortement d’influencer tes habitudes de vie quotidienne, et d’élargir ta communauté de soutien.

On aime:

Mission 100 tonnes: Les fondateurs de la mission, Lyne Morissette et Jimmy Vigneux, se sont rencontrés en 2017, à bord du brise-glace Canada C3. Il leur aura fallu que 75 jours pour recueillir 10 tonnes de déchets et a donc dû rapidement passer à Mission 100 tonnes. Cette initiative a entre autres remporté le grand prix «Demain le Québec» décerné par la Fondation David Suzuki pour le projet le plus «vert et engagé» de l’année 2019. 

N’oublie pas aussi que tu peux aussi toujours réduire ta consommation d’électricité.


Tous ces petits gestes peuvent être (facilement) intégré dans ta routine quotidienne. Au final, ils auront un impact assuré, surtout si des milliers de personnes emboîtent le pas.

Clique sur l’image pour magasiner les nouveautés!

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés